Conseils pour lancer son site e-commerce

Ce qu’il faut savoir avant de lancer son site e-commerce

90% des suisses ont déjà acheté en ligne ! Les deux raisons principales sont les suivantes : c’est pratique et les internautes peuvent bénéficier de prix plus bas. Alors pourquoi pas vous? Découvrez tous nos conseils pour ouvrir votre site e-commerce.

L’engouement des acheteurs ne laisse pas insensibles les entrepreneurs helvétiques qui souhaitent vendre leurs produits et services en ligne.

L’investissement

Se lancer dans l’e-commerce représente un investissement important qui mérite d’être bien préparé. Cet investissement n’est pas seulement financier. En effet, il faut aussi prendre en compte :

  • le temps à consacrer à la réalisation du site e-commerce (2 à 3 mois),
  • le choix de ses fournisseurs,
  • tous les aspects logistiques en amont.

Malgré toute votre préparation, vous ne pouvez tout anticiper. Il y a également une grande part d’inconnue dans un tel lancement !

La partie financière est bien entendu vitale, beaucoup de personnes pensent qu’une boutique en ligne va diminuer les coûts par rapport à une arcade. FAUX ! La réalisation d’un site e-commerce nécessite des ressources pour la création, mais aussi pour sa promotion, car pas de trafic = pas de vente ! Ne négligez pas cela dans votre business plan. Etre bien accompagné par une agence expérimentée dans le e-commerce est aussi une source non négligeable de conseils.

Les produits

Quelle que soit la nature du produit que vous souhaitez vendre sur internet, il est nécessaire de bien préparer et concevoir les fiches produits. Ces dernières ont pour but de conduire à l’achat et permettent également de bien préparer le « terrain » du référencement SEO. Pensez aux variations de produits, combien de tailles, de couleurs, de contenance… Imaginez déjà l’arborescence, les catégories et sous-catégories de produits. Comme nous le disons souvent, mettez-vous dans la peau d’un acteur en magasin physique et organisez de la même manière votre boutique en ligne.

Sachez qu’une partie du succès d’un site de vente en ligne passe par une bonne gestion de stock. Il ne s’agit pas tout simplement de compter le nombre de produits disponibles dans votre boutique. C’est aussi administrer votre approvisionnement et avoir un inventaire de qualité. Faites en sorte d’avoir régulièrement un stock adéquat afin de satisfaire votre clientèle tout en la fidélisant. L’autre aspect essentiel d’un site e-commerce à succès passe nécessairement par le design et l’ergonomie. Un site e-commerce sur mesure permettra de nombreuses fonctionnalités, mais surtout une meilleure flexibilité selon les besoins de votre e-boutique!

Concernant le nombre de références articles, inutile d’en afficher une tonne sur une seule page. Opter pour un affichage plus restreint est la meilleure façon de mettre vos produits en évidence et des zones clés. Par exemple : « les produits de saisons », « nouveautés »  permettront de booster vos ventes dans une durée limitée. Enfin, attention à certains types de produits comme l’alcool et les bons cadeaux qui requièrent des conditions particulières dues à la législation en vigueur.

Exemple du site e-commerce de Boréal Coffee à Genève

La prise en charge des commandes

La préparation des commandes en matière d’e-commerce demande une bonne organisation interne. Quelques outils indispensables permettent de gérer facilement votre shop telle qu’une tablette ou un ordinateur. Vous pouvez également opter pour une imprimante thermique qui préparera les étiquettes de livraison, les bons de commande, les factures. Définissez en amont votre protocole et vos processus liés à la commande, les messages que vont recevoir les clients lors de la prise en charge et surtout votre politique (une prise en charge en moins de 30 min est idéale).

L’utilisation d’une plateforme moderne et professionnelle est essentielle. Celle-ci devra également être évolutive et permettre l’extension de votre activité. Car qui sait, dans le futur vous aurez peut être plusieurs points de vente, ou vos vendeurs souhaiteront être équipés d’iPhone pour scanner directement les produits en magasin, d’une tablette pour recevoir les commandes en caisse directement. Vous ne le savez pas aujourd’hui, mais ce sera peut-être votre ambition de demain. Evitez certaines solutions « pas chères » car comme on dit : le pas cher est toujours trop cher et c’est d’autant plus vrai en e-commerce !

Les livraisons

Le système de livraison est un élément crucial dans le processus de décision d’achat du consommateur. Les clients veulent profiter d’une livraison rapide là où ils la désirent : à domicile, au bureau, etc. Les coûts de livraison sont souvent calculés en fonction du poids, de la taille, de la volumétrie, le nombre de produits et la zone géographique. D’où l’importance de bien travailler ces paramètres produits pour un calcul automatique juste.

Aujourd’hui, la livraison est devenue un argument marketing à part entière. Il suffit de voir ce que propose Amazon en Europe. Adoptez donc une bonne stratégie de prix convenable sans pour autant faire une marge sur ce point. Si vous vendez des produits périssables, attendez-vous à payer le prix fort en matière de livraison. En effet, cela nécessite un délai d’acheminement court. Si vous ne livrez pas vous même, choisissez bien votre prestataire et contrôlez son travail régulièrement. Vous avez des ambitions au-delà de notre terre helvétique ? N’oubliez pas d’anticiper les droits et frais de douanes, les questions de TVA à l’export et la gestion des retours.

La comptabilité

Pour tenir la comptabilité de votre boutique, la manière la plus simple est d’utiliser les « dashboards » et les outils intégrés au CMS (nous adorons celui de CS-Cart). Ceux-ci permettent d’avoir l’essentiel comme le chiffre d’affaires réalisé, la TVA à reverser, des vues journalières, mensuelles, ou des comparatifs entre certaines périodes.

Cette comptabilité reste basique, alors si vous souhaitez intégrer la comptabilité analytique ou votre ERP, deux choses sont possibles : le reporting mensuel manuel ou la seconde et la plus pratique le développement d’une API ou d’un module spécifique pour relier les mouvements de votre e-commerce directement sur la comptabilité générale de l’entreprise. Cette seconde est évidemment plus coûteuse et doit donc également être anticipée.

Le choix du mode paiement

Plusieurs solutions de paiement sont disponibles sur un site e-commerce : cartes de crédit, Postcard, Paypal, bulletin de versement, virement bancaire, paiement à livraison, etc. En proposant divers modes de paiement, vous pourrez accroître vos ventes.

Afin d’assurer la sécurité des transactions, un fournisseur de paiement externe devra être sélectionné. Demandez bien les frais que prennent les fournisseurs pour calculer votre marge et n’hésitez pas à négocier. Certaines agences comme TOOPIXEL® disposent d’un partenariat avec Swissbilling permettant une gestion facilitée de vos paiements.

Les « providers » se rémunèrent principalement sur un coût de mise en place de la structure, un coût mensuel d’entretien, et des frais sur les transactions. Ne vous inquiétez pas, l’agence s’occupe uniquement de l’intégration et n’aura aucun lien avec vos comptes bancaires. Afin de valider les contrats, ne négligez pas vos conditions générales de vente et les conditions générales d’utilisation.

Conditions générales de ventes

Pour vous aider à la rédaction de vos conditions générales de vente, nous vous conseillons vivement de vous rapprocher d’un avocat spécialisé. Cependant, nous avons défini quelques points clés importants inhérents au processus d’achat en ligne: la garantie, la protection des données, les commandes, les conditions de facturation et de paiement – TVA, la livraison, les responsabilités, les retours et enfin le droit applicable, le tribunal compétent, et le for juridique.

Vous souhaitez propulser vos ventes ?

Vous souhaitez tester Too Pixel ® pour votre projet ?